> Le Blog BD sans bonus de preorder

Legoxploitation

Legoxploitation
Pierre
1 commentaire
On a déjà blagué sur les produits dérivés fainéants, réalisés à la va-vite et sans grande considération de la cible visée. Il semble cependant que The Lego Movie présente un cas encore inexploré d'implication de licences qu'il défie les règles élémentaires du produit dérivé.

Imaginez donc un film inspiré de jeux à assembler, eux-mêmes basés sur des licences connues, voire des spin off de ces licences, et qui va sans doute avoir droit à ses adaptations de retour en jouets, jeux, bd…
On a une boucle à peu près parfaite qui devrait faire fantasmer Nolan en termes de méta-couches de sub-licensing et sans doute donner quelques sueurs froides aux avocats et spécialistes des contrats B2B qui ont du bosser sur la cession des licences et les arrangements de retour sur investissement.
Le pire dans tout cela c'est que le niveau annoncé est loin d'être mauvais. Le film en lui-même est réalisé par Chris Miller et Phil Lord, les deux coréalisateurs de tempête de boulettes géantes, épaulés de Chris « Robot Chicken » McKay et contient d'ores et déjà une superbe brochette d'acteurs dont Will Arnett en Batman (!) et Chris Pratt en héros.

Les jeux vidéo Lego quelque chose se sont également imposés au fil des ans comme des incontournables du jeu de plateforme/action et les seuls jeux à imposer sans honte un univers déconneur dans des licences qui en ont grandement besoin. Toutes les grosses licences ont donc eu droit à leur petit traitement à base de briques danoises Star Wars, Lord of the Ring, Harry Potter, Marvel, Rock Band jusqu'à un Lego City Undercover en forme de GTA-like WiiU apparemment correct.

La licence Lego sert désormais de prétexte à réaliser des adaptations sympa et funs sans devoir s'encombrer des standards de maturité et réalisme, j'imagine que tant que le résultat est correct on n'a pas vraiment à se plaindre. Mais devoir attendre le produit dérivé d'un produit dérivé pour avoir un jeu qui fait l'effort de sortir des carcans habituels des adaptations pour proposer une vision unique de la licence d'origine et de proposer quelque chose qui a un vrai public c'est un peu malheureux.

Au moins pendant ce temps on n'a plus droit à des adaptations de grosses licences en MMORPG mal fichus. Oh wait.

Commentaires

  • Vil |
    Je suis vraiment pas fan des jeux vidéos Lego, plats, monotones et encore moins des séries télé que je je trouve assez ridicules.

    Mais vous m'avez fait découvrir Lego The Movie et ça me botte. Ça à l'air bien foutu et marrant.

    Et puis, si c'est le même humour que How I Meet Your Mother, 21 Jump Street et Cloudy with chance of meetballs je risque fortement de rire.