> Le Blog BD qui ne demande pas de désactiver Adblock

Tony Hawk Pro Retired HD

Tony Hawk Pro Retired HD
Pierre
Aucun commentaire
Tony Hawk Pro Skater c’était un peu le Call of Duty des années 2000. Non seulement parce qu’il s’agissait de la licence d'Activision qui éclatait les charts de ventes tous les noël, mais aussi parce que c'était le jeu avec lequel le public et la presse avaient une relation hate-love d'un épisode à l'autre et c'est le titre qui donnait le ton de toute la production JV mondiale.

C'est la fin des années 90, le domaine du sport extrême n'est pas encore l'apanage de RedBull, mais plutôt de MTV, on ne peut pas allumer la télé par satellite sans tomber sur des X-games et quand ils ne jouent pas à la playstation, les cool kids font de la planche à roulette en se prenant pour le dieu vivant de la discipline : Tony Hawk un type dégingandé qui pouvait faire deux tours et demi sur lui même entre le moment où il décollait et le moment où il retouchait le sol.

Il n’y a donc pas fallu attendre bien longtemps avant que quelqu’un ne fasse le lien entre la playstation et le skateboard pour proposer une alternative à roulette aux Coolboarders et autres 1080° snowboarding qui représentaient toute la glisse virtuelle.

Pourtant, suivant une trajectoire en cloche reprise quelques années plus tard par les Guitar Hero, la série Tony Hawk a très rapidement perdu de son impact après l’apogée du second épisode (encore aujourd'hui le deuxième meilleur metascore) et la capitalisation du troisième volet pour enchaîner les suites bidons, les spin-off laborieux et autres reboots de mauvais aloi.

Et dans l’industrie du jeu il y a un vieil adage : “Si Acti plante son navire, c’est le moment de déguerpir !”. Autant dire qu’avec le retraite de la série, personne n’a vraiment tenté de reprendre le flambeau. EA a claqué son petit Skate, plus réaliste, plus simu, moins n’importe quoi, bref moins fun quoi. D'ailleurs que ce soit en termes de succès critique ou commercial, le jeu d’EA ramait loin, très loin derrière les épisodes moyens de Tony Hawk.

C’est ainsi qu’est plus ou moins mort le genre des jeux de glisse en scoring, ce qui m’a laissé un peu benêt quand on m’a récemment posé la question ci-dessus. Tony Hawk HD est tout ce qui m’est venu en tête, bête habitué des portages que je suis.
Encore plus étonnante été la seconde question : “Et est-ce que c’est bien ?”
Tout pareil Mireille !

Pour le meilleur et le pire d’ailleurs, parce que si les petites musiques punk, les sessions ultra-rapides et les combos de dingues opèrent leurs charmes proustiens le temps de quelques sessions, mais le gameplay irritant, la frustration de la physique parfois aux fraises et le contenu sacrément plus chiche que ce à quoi les standards modernes nous ont habitués ont tôt fait de faire ranger THPS HD du côté des petits plaisirs achetés sur une faiblesse un jour de soldes et qui valait finalement bien moins que son prix.

Alors est-ce que ça va signer la deuxième mort des jeux de tricks ? Bien sûr que non clame le grand Tony sur le net entre deux participations à des vidéos virales et une petite brasse coulée dans sa piscine de pognon. Un nouveau jeu Tony Hawk est en préparation, et il serait plutôt cool !
Ouha ! Cool ! Comme à la belle époque se sont exclamés les cools kids des 90s devenus trentenaires bedonnants et blasés du CoD.
Ah oui, mais heu, héhé, il se peut qu'il s'agisse en fait d'un jeu pour iPhones probablement blindé de microtransactions, héhé, hé.

Qu'à cela ne tienne, peut-être aussi que la raison même qui faisait le succès de THPS à l'époque, les sessions courtes, le fun immédiat, sont désormais l’apanage des jeux mobiles à une époque où le lancement d'un jeu en cold-boot sur console dure pas loin de cinq minutes.

Quant aux autres, les siphonnés du bocal, les casse-cou du kickstarter qui jouent pour la gloire et pas pour les chievos et qui de toute manière n'en avaient déjà rien à secouer du skateboard à l'époque peuvent toujours se consoler avec l'extravagant Goat Simulator 2014, annoncé de la bouche même de ses créateurs comme un "jeu de skateboard sans skateboard". Mais avec une chèvre. Et beaucoup de mauvais goût.

Pas de doute, on est bien dans les années 2010s.

Aucun commentaire