> Le webcomics qui a une conception vague de lundi et jeudi

Vieux pots, mêmes soupes

Vieux pots, mêmes soupes
Pierre
Aucun commentaire
Et bim on nage en plein dedans la Next-Gêne !

Alors qu’on passe nos nuits à verser notre bile sur cette génération de consoles, de jeux, de gens, Gomo avec son air de pas y toucher me parle en détail des fautes d’orthographe dans les messages “ouah Nintendo non plus ne sait pas écrire Jeux Vidéo !”, la pénibilité du setup “Ils sont quand même vachement forts pour embrouiller les gens avec leurs menus Nintendo”, jusqu'à la musique d’ambiance “Musique d’ascenseur !”.

Tous sens en éveil, ma casquette de Sherlock Holmes enfoncée sur les oreilles et ma petite loupe bien en main, je reconstitue le puzzle : WAIT A MINUTE!

La mauvaise nouvelle est donc que Gomo est désormais fier possesseur d’une Wii U flambant neuve (comme les autres ne nous leurrons pas), la bonne c’est que la prochaine fois, il sera obligé de prendre la bonne console, celle approuvée par les #gamers.

Et pour jouer à quoi me demandez-vous ? Ho pas un de ces Mario adulés, un indé primé ou un portage mabletté PS360. Non, on y va avec la classe du portage, la colossale finesse de l’émulation haute définition : du Zelda Wind Waker avec beaucoup de bloom mon petit monsieur.

Et bah il a parfaitement raison je pense. Fuck la mablette, fuck les Marios, on n’a pas acheté des lecteurs Bluray pour regarder Transformers 4 juste parce que c’est nouveau et HD. On a acheté des lecteurs Bluray pour regarder de tout près les combinaisons factices des singes de 2001 et lire des sous-titres d’une netteté glorieuse, même en italique !

La Wii U est peut être un émulateur chéros de Wii dont le prix des manettes n’en finit pas de me faire tourner la tête (maiiis puisqu’on te dit que c’est très précis !), mais c’est aussi la seule proposition de jeu qui se démarque.
Parfois ça marche et on joue sur deux écrans complémentaires comme une version idéalisée du VM Dreamcast d’il y a quinze ans, cette fois avec un écran large, une résolution d’enfer et un facteur tactile.

Parfois c’est comme une otarie bourrée à la bière : une très mauvaise idée qui se vautre lourdement.

Nintendo est en constant équilibre instable sur ses acquis et ses aspirations. Sur ses licences porteuses et celles éternellement remises à plus tard, sa volonté de faire dans le moderne mais son online archaïque, sa 3DS qui cartonne à n’en plus finir et sa Wii U qui peine à récupérer les joueurs Wii originaux qui ont déjà une boite blanche pleine de poussière.

Et en jonglant constamment entre ce qu’elle veut et ce qu’elle peut, l’entreprise propose parfois des expériences vraiment uniques dans un milieu morose qui ne jure que par le nombre de pixels en hauteur. Et parfois ce qu’elle fait de mieux c’est passer un coup de balai sur des jeux sortis il y a 10 ans.

Et est-ce qu’on peut vraiment lui reprocher à elle ce qu’on a déjà pardonné aux autres qui ne le méritent sans doute pas autant ?

C’est la Next-Gen de la honte et puisqu'on l’a acceptée et puisque Batman est repoussé autant mordre dans ce qu’on trouve, même si ce qu’on trouve c’est une madeleine de Proust.
Une madeleine de Proust HD même.

Aucun commentaire