> Le webcomics free-to-read

Total Overdose

Total Overdose
Pierre
Aucun commentaire
Les licences exclusives sont le nerf de la guerre pour les fabricants de consoles. Les connues d’un côté pour rassurer les joueurs : “Mais si, mais si, c’est bien la console que vous connaissez !”. C’est pour ça qu’on a droit à autant de portages à base de Last of Us remaster et autres Halo Master Chief collection. Pour prouver à qui veut l’entendre que l’esprit est toujours là et que les aficionados de Vib Ribbon ou Azurik devraient encore se fendre de 400€ au cas où...

Et puis il y a les nouvelles licences qui cherchent à renouveler un portfolio qui sent un peu le renfermé et surtout à ratisser plus large pour qui n’aimerait pas la soupe servie par Naughty Dog et 343 Industries.
C’est pour ça que Sony mise autant sur DriveClub pour esquiver un Gran Turismo qui peine à se renouveler face à Forza, c’est pour ça que Microsoft a acheté Minecraft (et son studio) pour deux milliards et demi pour récupérer les joueurs PC partout dans le monde.

Et alors même que les fans déjà convaincus se livrent à des guerres de fanboys, Phil Spencer annonce en toute quiétude que la Xbox n’a pas besoin d’un autre shooter militaire futuriste en parlant de la prochaine licence originale de la console.
Pour être tout à fait honnête, c’est assez pertinent, les gros fans de Halo, Destiny, Gears of War et autres sont déjà convaincus, ceux qui doivent encore l’être sont ceux qui ont d’autres attentes, d’autres envies et vouloir aller les chercher avec de l’innovation, de la créativité et des expériences un minimum originales est tout à fait louable.

Mais si Sunset Overdrive est un banc d’essai de ce qui nous attends alors je pense qu’on va tomber de haut : un habillage coloré, fun et créatif apposé à la va-vite sur un gameplay mou, des combats ennuyeux et suffisamment répétitifs pour transformer le flegme anglais en une grosse flemme de dépasser les deux premières heures de jeu.

Microsoft l’a peut être bien compris, remarquez, ce qui explique pourquoi les Youtubers, Twitchers et autres Let’s Players ont reçu des exemplaires du jeu deux semaines avant la levée d’embargo des tests. Et ça explique aussi pourquoi malgré les belles déclarations de Spencer, on va bouffer du Halo pendant les cinq ans à venir et pourquoi un nouveau Gears of War est en préparation chez Black Tusk, un studio créé de toutes pièces pour subvenir aux besoin de Microsoft en Gears après le retrait de Epic Games, de la même manière que 343 industries a été mis en place quand Bungie s’est mis à avoir la folie des grandeurs. Nul doute également que le silence actuel de Respawn depuis la release de Titanfall ne peut que couver la conception d’un très révolutionnaire Titanfall 2 qui assurera une nouvelle couche de shooter militaire futuriste.

Alors pendant que ça roule des mécaniques sur les stands des grands salons en présentant à des reporters à la coupe jamais vide du gros concepts fumeux sous forme de living-room interactifs, pendant que ça claque de l’application Vine, Ludo ou ESL pour plaire à toute la famille et que ça sort des adaptateurs pour remettre une couche de bonne vieille TNT sur la machine entre Crimson Dragon et Max the Brotherhood, Microsoft est tout à fait lucide sur ce que les joueurs attendent réellement des licences anciennes ou neuves.

Maintenant il faudrait juste commencer à faire les bons choix et laisser Phantom Dust mourir en paix pendant qu’on nous ramène Mechassault, Rallisport, Amped et Crimson Skies, le seul Crimson qui en vaille la peine.

Aucun commentaire