> Le webcomics sans DLC

Retours et non-retours

Retours et non-retours
Gomo
Aucun commentaire
Un DLC RockBand est apparu ! Tout le monde est surpris. Surtout Microsoft qui a un peu laissé à l'abandon le RockBand Store avec ses MS Points tellement 2012. Et puis comme d'habitude avec Microsoft, il faut ruser pour se procurer les nouveaux ; ici passer par le web store.

En tout cas, cela valait bien une BD supplémentaire en bonus avec du patchouli et des pantalons en cuir bien trop serrés :

RockBand
Tiré d'une histoire vraie
Pierre
Aucun commentaire
Harmonix c’est un peu notre came. On n’a pas attendu Kinect Fantasia pour nous déhancher comme des cons devant nos écrans de téloche, non monsieur, on fait ça ensemble, en rythme et avec l’aide des quelques instruments qui fonctionnent encore. De préférence à l’heure de la sieste des voisins.

On s’est évidemment bien moqué de nous au début avec nos petites guitares en plastique, ça a un peu moins rigolé quand on s’est pointé dans des soirées Wii, où des gens bien plus respectables que nous s’amusaient sur trois frettes en easy.
La moquerie s’est transformée en étonnement, puis en méfiance typique des gens qui n’aiment pas les psychopathes. Allez comprendre.

Enfin bref, tout ça pour dire que quand Harmonix a claqué cette semaine un petit DLC pour Rock Band pas loin de deux ans après avoir laissé tomber le jeu, c’était un peu Noël après l’heure.

Il faut dire que depuis la sortie de Rock Band 3 en 2010, le studio a un peu peiné à retrouver son succès populaire en insistant pour sortir des jeux aux concepts un peu louches.

Les Dance Central étaient visiblement ce qui se faisait de mieux dans le genre danse devant Kinect face à un Just Dance qui se contentait de détecter la position de la main droite, mais quoi qu’ait pu penser Microsoft à l’époque, la danse devant kinect c’est quand même un peu un truc de niche.

Rock Band Blitz a bien du faire bicher un ou deux fans de Frequency, mais dieux sait que ceux-là ne sont plus très nombreux et bossent tous chez Canard PC.

Et évidemment ce ne sont pas les ventes de Kinect Fantasia exclue Xbox One Kinect qui sortira le studio de la mouise et évitera le licenciement d’une quarantaine d’employés.
Qu’à cela ne tienne, les américains rythmiques essayent de caser leur musique ailleurs, dans un FPS avec le trop vite abandonné Chroma, sur PS4 avec le reboot d’Amplitude financé sur Kickstarter, et va-t’en savoir à quel jeu de carte free-to-play mobile on a encore échappé…

Mais pas complètement folle, la guêpe a toujours eu à cœur de glisser des allusions à un possible Rock Band 4 un peu partout.
Il faut dire qu’aujourd’hui sortir un Rock Band comme plateforme gratuite pour Steam et consoles next-gêne aurait énormément de sens.
En laissant juste tomber le jeu à 70€ en en misant tout sur le contenu téléchargeable et l’actuelle base de données de 4000 chansons, il serait possible de redonner un vrai coup de fouet au concept. Hell, en rendant les guitares compatibles avec les télés connectées, les box android ou n’importe quelle boxe pseudo maline, le jeu pourrait vraiment toucher un public encore plus casual qu’avant.

Mais acheter les licences des musiques coûte cher, très cher. Plus cher que ce qu’un Kickstarter peut payer par exemple. C’est pour ça qu’il faut quand même réussir à convaincre un éditeur d’allonger le pognon (Activision avait lancé Guitar Hero, EA avait repris Rock Band).

Sauf qu’avec l’idée générale que les jeux musicaux sont passés de mode et avec des derniers chiffres de vente qui datent de 2010, pas évident de convaincre qui que ce soit qu’il s’agit du bon moment pour un comeback.

À moins d’avoir un test récent sur trois chansons dispo en DLC. À moins de montrer ce que ça donnerait en 2015 avec Avenged Sevenfold, un grand favori des fans hardcore, Foo Fighters, un grand nom US accessible et Arctic Monkeys en caution Européenne.

Mais bon, peut être qu'il s'agit juste une coïncidence.

Aucun commentaire