> Le webcomics qui n'est pas en VALVe Time

Guide du commentateur sur Internet

Guide du commentateur sur Internet
Pierre
6 commentaires
Ça n'aura pas échappé aux joueurs Playstation : The Order 1886 est victime d'une campagne de minage en règle sur le net autant chez les (non-)joueurs et les grands reporters.

Le jeu est-il sorti dans un état de non-finition avérée comme un Halo ou ACU ? Visiblement non.
Le jeu est-il un portage poussif d'un hit de l'année précédente comme un Last of Us remastered ou un Tomb Raider Definitive ? Non, c'est tout nouveau tout chaud pour la PS4.
Le jeu est-il une énième itération d'une licence à bout de souffle qui peine à se renouveler comme CoD ? Non il s'agit d'une nouvelle IP.

Le jeu est-il une mauvaise surprise au gameplay cassé maquillé derrière une couche de fun/hype pour hipsters du gaming comme un Sunset Overdrive ? Non ça exploite le Londres de l'époque victorienne.
Les deux vrais éléments dont est coupable le jeu sont plutôt d'être trop court et de ne pas être particulièrement novateur.
Voui, on parle bien de jeu vidéo console à gros budget.

Alors je sais bien que râler contre les râleries est d'un cynisme un peu mesquin, même pour nous. Mais aller quoi, on peu pas rester un peu constant trois minutes dans la critique ?
Pourquoi The Order a-t-il droit aux grosses fourches pointues alors qu'il a au moins le mérite de créer ses propres fondations artistiques ?

Je ne m'étais pas particulièrement intéressé au titre jusqu'à présent et je n’ai toujours pas l’intention d’y jouer avant une apparition surprise dans un cadeau PS+, mais aucun trailer, aucune présentation ne m'a fait hurlé à la mort pour cause crime contre le bon goût ou de vol à l'étalage.
Ouais ça dure autant de temps qu'un CoD, ouais visiblement ça se joue comme un GoW, ouais c’est blindé de QTE. Mais depuis quand ça dérange vraiment les gens ?
Depuis quand un gameplay correct, une présentation classieuse et une ambiance sympa ne suffisent plus à marquer des points ?

Au final on dirait que le premier pêché de ce Order, au delà d’être un AAA médiocre, c’est de ne pas avoir bénéficié d’un nom connu sur la pochette et de différentes couches de nostalgie/fanboyisme lui donnant le droit de faire ses dents sur un premier épisode quelconque.

De fait, vindicatifs, certains de ne froisser personne, à part peut être Sony, et bien contents de pouvoir taper sur le petit nouveau que personne n’a envie d’aimer, les grands justiciers du web ont sans doute pris pour cible le moins perturbant des gibiers de potence, quitte au final à se tirer une balle dans le pied plus qu’autre chose.

Car dans une vision long-termiste, comment se plaindre des suites de suites, des séries interminables, des itérations annuelles, des remises au goût du jour et autres gestions de portfolio à la Acti-EA-Ubi, si on sort son orteil en se plaignant du froid dès qu'un éditeur essaye de sortir un poil des sentiers battus. Et attention, pas pour aller se perdre en foret, hein, juste quelques mètres dans les herbes hautes, par intermittence.


Alors si la critique est importante, la circonspection nécessaire et la méfiance sans doute plus que jamais de mise, évitons de tomber dans la critique pour la critique, la moquerie crasse et le dédain facile quand on laisse notre thune sur Kickstarter, le El Segundo 2.0 où vivotent les rêves des gloires passées.
On pourrait se prendre notre suffisance dans les dents, bien plus vite qu’en pissant dans le vent avec un casque de VR sur le pif.

Commentaires

  • FulRoro |
    "On pourrait se prendre notre suffisance dans les dents, bien plus vite qu’en pissant dans le vent avec un casque de VR sur le pif."

    C'est beau ! Quel poete BH
  • Gaël |
    Merci, enfin quelqu'un qui n'a pas peur de dire tout ça. Les joueurs sont les premiers à se plaindre du manque de nouveauté et dès qu'il y en a une, aussi bonne soit-elle, c'est direct au bûcher.
    Parce que justement, c'est nouveau.
  • Aleiks | Dernière modification :
    "Le jeu est-il une mauvaise surprise au gameplay cassé maquillé derrière une couche de fun/hype pour hipsters du gaming comme un Sunset Overdrive ? Non ça exploite le Londres de l'époque victorienne."


    En quoi ce jeu exploite de manière convaincante l'époque Victorienne? Le gameplay de ce TPS (oui, il s'agit d'un TPS), est mou, indigne d'une nouvelle console. L'IA est à la ramasse totale. Aucun fun.
    Alors oui, c'est zolie, oui certains paysages sont magnifiques. Mais... Le jeu en lui même? Dans "jeu video" il y a "jeu". Et sur ce " jeu video" on s'ennuie ferme.

    Et sincèrement, tu aurais pu (ou dû) t'abstenir de parler de Sunset Overdrive, un jeu qui procure énormément de fun. Surtout pour parler de gameplay, là où The Order, sur ses quelques phases de shoot, se montrent très peu intéressant, avec un rythme haché aux QTE trop nombreuses, et cinématiques qui n'ont le mérite que d'être "belles".

    Bref, on peut défendre son avis sur un jeu sans être obligé de le comparer à d'autre. Là non seulement tu le compares à un jeu qui pour le coup réussi son pari, mais sur un axe qui ne lui est pas du tout favorable.


    Au plaisir de te relire.
  • BH |
    Salut Aleiks,

    Je n'ai aucun doute quant au fait que le jeu soit mou, comme dit je n'y ai pas encore joué, c'est pas évident d'évaluer le gameplay.
    Je pense juste que le setting du jeu est original, plus en tout cas qu'une énième guerre spatiale entre space marines, une guerre moderne au proche orient, une guerre mondiale sur les plages normandes ou un une guerre entre orcs et elfes dans la comté.

    Que ce soit bien fait, que ce soit fait avec intelligence, c'est une autre histoire et peut-être le jeu mérite-t-il ses boulets rouges. Mais bon au moins l'équipe n'a pas cherché à uniquement repomper ce qui marche ailleurs et j'apprécie.


    Sunset Overdrive a une conception très particulière du fun qui consiste à jouer sur le cynisme ambiant pour détricoter un axe du jeu, l'exposer et s'en moquer dans un grand délire "haha trop lol on est un jeu, t'as vu" pour au final remettre les mêmes loops de gameplay des autres open-world (Va du point A au point B, passe dans X portails en grindan...).

    Il est peut-être plus agréable à jouer qu'un Order, mais me semble beaucoup plus limité dans sa direction artistique.

    Si j'ai décidé d'opposer les deux jeux, ce n'est pas parce que je pense qu'on peut les opposer (ce serait assez idiot); mais parcequ'en tant que nouvelle IP, Sunset Overdrive a eu un bien meilleur accueil.
    Peut-être parce que c'est tout simplement un meilleur jeu.
    Mais peut-être aussi parce qu'il brosse le joueur cynique dans le sens du poil et lui claque du "AWESOME BRO" à longueur de cut-scene tout en lui offrant un terrain de jeu ultra-balisé.
  • sendvid.com/14q5xyxl (Me Luc R |
    Pas mal, l'ami :D GG
  • Spay |
    "Je pense juste que le setting du jeu est original, plus en tout cas qu'une énième guerre spatiale entre space marines, une guerre moderne au proche orient, une guerre mondiale sur les plages normandes ou un une guerre entre orcs et elfes dans la comté."

    Ca ne reste que du steampunk (un truc qu'on connait bien, quand même) dont l'idée a mûri probablement plus ou moins pendant le gros buzz de Dishonored qui se déroule dans un univers très ressemblant.

    Après c'est sûr que c'est moins commun qu'une guerre mondiale ou un combat orcs vs elfes, certes