> Le webcomics sans DRM

Nightmare on MAJ street

Nightmare on MAJ street
Pierre
2 commentaires
En inventant les modes repos et reprise instantanée de leurs nouvelles consoles Sony et Microsoft ne se sont pas juste décidé à se mettre à dos les associations écologistes ou à se faire bien voir des dirigeants d’EDF. L’idée était de rendre plus supportable les constantes mises à jour logicielles tant des jeux, que des apps et des machines en elles-mêmes.

Et si comme ce pauvre Gomo, vous avez la malheureuse envie de passer votre console en arrêt total (au hasard, pour pouvoir dormir sans avoir à entendre le grésillement infernal du transfo) alors vous pouvez tranquillement oublier vos rêves de jeux instantanés. Votre PS4 se mettra à jour, votre Xbox se mettra à jour, vos jeux se mettront à jour, Destiny installera 5 go de données avant de se lancer dans le chargement de l’update hebdo. Ne pensez pas vous rabattre sur des vieux jeux, qui se mettent à jour pour faire la promotion des nouveaux épisodes à l’instar d’Assassin’s Creed Black Flag il n’y a pas si longtemps. Ne tablez pas non plus sûr les applications de gestion de jeu, Forza Hub ou Uplay, qui évidemment se mettent à jour pour afficher du nouveau contenu.
Même le dashboard de gestion des mises à jour preview xbox se met à jour tel un serpent bien trop occupé à mordre sa propre queue pour comprendre l’absurdité de la situation.

Update de Xbox Preview Dashboard
Il est en général temps d'aller se coucher quand l'app qui gère les mises à jour doit faire sa mise à jour.


J’ai été pris de nostalgie en repensant aux dernières consoles qui permettaient de jouer et juste jouer, simplement, sans avoir à en passer par d’interminables écrans de chargement de patchs aux contenus abscons et aux bénéfices souvent maigrichons.
Pas la Wii, pas la Xbox, peut être avant ? La Gamecube sans doute puisque même la vénérable Dreamcast avait des mises à jour de Dreamarena.

Et puisque les consoles se comportent comme des PCs au mépris de tout ce qui faisait leur spécialité, il n’est pas si étonnant de voir que les PCs cherchent à jouer aux consoles, après tout l’herbe doit être plus verte. Les Steam Machines donc, quelques années après leur annonce initiale sont enfin listées en précommande sur Steam, du moins aux US, la page Française n’affichant qu’un laconique “Bientôt”.
En tête de cette opération, Dell Alienware qui, après moult “je t’aime, moi non plus”, a ressorti la console alpha du placard pour y coller un logo Steam.

Bonne nouvelle alors ?

Pas si on jette un coup d’œil aux prix, Gamestop partenaire retail affiche un prix démarrant à 450$ avec une manette, soit 50$ de plus qu’une console. Et pour ce prix là un petit proc i3 dual core, 4go de Ram et une énigmatique “NVIDIA® GeForce® GTX GPU” en guise de carte graphique, soit même pas de quoi atteindre les specs minimum d’un Witcher 3 ou d’un Arkham Knight.

Et même en dépensant sans compter et en craquant pour le modèle le plus haut de gamme à 750€ (soit le prix combiné d’une Xbox One et d’une PS4) équipé d’un i7 et 8go de ram on se retrouve avec une machine non modulable qui a toujours un sérieux problème de jeux.
Sur les 50 jeux les plus populaires sur Steam actuellement, seuls 21 sont disponibles sur Steam OS, et ça inclut tout le petit monde de Valve avec Dota, Counter, TF2, Garry’s Mod etc.
Si l’on regarde uniquement du côté des nouveauté, c’est encore plus maigre.

Qu’importe alors si la steam machine fait tourner Witcher 3; le jeu n’y est tout simplement pas encore disponible. Plus pénible, les jeux linux qui ne sont pas dispos sur Steam ne sont pas compatibles avec la machine, comme au hasard les jeux achetés dans un bundle.

Du coup, paradoxalement plus chères et moins riches que les consoles on se demande à qui s’adressent réellement les Steam Machines, surtout quand le Steam Link permet de transposer n’importe quel PC de jeu sur télé sans effort pour une cinquantaine d’euros.

En attendant que Valve finisse d’évangéliser le monde du développement on peut donc continuer à tabler sur PCs et consoles traditionnelles. Enfin, on peut surtout continuer à les mettre à jour.

Commentaires

  • FulRoro |
    Je joue a un jeu : Ne pas toucher a la moindre nouvelle console (la derniere en date auquelle j'ai joué etant la 360), ne pas m'informer non plus a leur sujet.
    Et dans 15-20 ans PAF je m'achete la new-gen du moment et je me prends toutes les nouveautees de ce style dans la tronche.
  • Pierre |
    Parfait, comme ça tu pourra jouer aux mêmes jeux qu'aujourd'hui mais en Ultra HD/3D/VR/Technotrend du moment.