> Le Blog BD qui vous rappelle qu'il faut mettre un S à comics et pas à Jeux Vidéo

Dépité

Dépité
Pierre
Aucun commentaire
On disait il y a quelques mois que ça s’annonçait compliqué pour Microsoft cette année vu le manque d’exclues et la limite de la stratégie de baisse de prix.

J’aimerai beaucoup pouvoir écrire que tout est en train de s’arranger et que la bande à Philou devrait avoir le sourire aux lèvres mais depuis le dernier billet la division Xbox a tué Fable Legends, l’une de ses grosses licences, ainsi que Lionhead, le studio qui le développait. Puis a décidé du même coup de stopper Project Knoxville ainsi que son studio Press Play, les auteurs de Max & the Curse of Brotherhood.

En Février c’était Motiga, le studio derrière Gigantic, le moba cross-play Xbox-Windows 10 qui perdait le soutient de Microsoft et devait licencier massivement.

La semaine dernière, Quantum Break, l’une des rares exclues de l’année et probablement la seule nouvelle IP AAA de cette génération pour MS est sorti sous un accueil particulièrement froid de la presse qui lui a collectivement attribué un maigre 77 de moyenne.

Puisque Titanfall 2 est désormais officiellement une licence multiplateforme, MS ne pourra compter cette année que sur Sea of Thieves, un MMO créé par une équipe qui n’a jamais fait de MMO, la saison 3 de Killer Instinct, un jeu de combat F2P qui n’a jamais affolé les foules, pas même quand distribué gratuitement en jeu du mois, ReCore dont on n’a rien vu depuis la Gamescom l’an passé, un Halo Wars 2 dont on n’a rien vu du tout et un Crackdown 3 dont les premières vidéos de gameplay sont quand même sacrément embarrassantes.

Évidemment Microsoft semble bien comprendre l’urgence de la situation et mise désormais tout sur Gears 4, redevenu pour la peine Gears of War 4 et affublé d’un trailer sur fond de Simon & Garfunkel aux relents de Mad World histoire de ne pas perdre une miette des fans de la première heure.

Sauf que même avec toute la bonne volonté des fans la série n’a jamais autant cartonné que Halo, dont les deux précédentes sorties n’ont pas suffi à résister face à une PS4 pourtant largement à poil.

Et avec les rumeurs de plus en plus insistantes d’une PS4K et la part du lion qu’est en train de se tailler à tort ou à raison le PSVR dans les médias, il faudrait à la Xbox de sacrées surprises dans les manches pour réussir à s’imposer à l’E3 et la Gamescom cet été.

Pourtant Spencer a bien rendu clair qu’il n’était pas question de sortir des kits d’upgrade pour la Xbox One ni de nouveau Hardware pour l’instant, il est content avec la machine et avec la plateforme dont il dispose qu'il vous dit le monsieur.

On lui souhaite donc d’avoir pu allonger un peu les gros chèques et les grosses licences parce qu’en l’état c’est quand même très difficile de retrouver la foi et cette fois ni Cuphead, ni Below, ni SuperHot, ni aucun titre indé ne pourra vraiment sauver la mise.

Sauf Minecraft.
Rien ni personne ne résiste à Minecraft.
Enfin c’est ce qui se dit à la télé.

Aucun commentaire