> Le Blog BD qui ne bénéficie pas de crédit d'impôt canadien

Plan B

Plan B
Pierre
1 commentaire
J'ai un peu l'impression de parler de Microsoft tous les deux posts (soit toutes les semaines pour ceux qui suivent) en ce moment, mais j'imagine que mises à part les grosses blagues de Nintendo, ce sont les seuls à vraiment pédaler dans la semoule de la communication et donc à nous fournir aujourd'hui, notre grain à moudre bi-hebdomadaire.

Microsoft donc, et la Xbox One par extension (ou par dépit, on ne sait plus trop) qui n'en fini plus de tenter de se racheter tout en essayant surtout de nous faire acheter leur produit girouette à tel point que '360' aurait vachement plus convenu comme nom.
Après donc la petite déculotté imposée par Sony à l'E3, les américains se retrouvent sur un marché compétitif avec un produit grosso-modo similaire, aux performances équivalentes, à la date de sortie quasi-identique, au design proche mais au prix d'appel 25% plus élevé. Entre professionnels du marketing, on a un terme pour désigner ce genre de situations : être bien baisé.

Pour redresser la barre et redevenir intéressant aux yeux des consommateurs, Microsoft a deux options : soit donner l'impression que la valeur de la console est effectivement supérieure à celle de la Playstation 4, en insistant sur Kinect par exemple, soit en augmentant la valeur du pack en lui-même.

Vu le calme plat au sujet des jeux Kinect 2.0, c'est visiblement la deuxième option que Microsoft a choisi en ajoutant successivement un micro-casque dans tous les bundles, puis un exemplaire de FIFA 14 dans le pack des
réservations.
Et le pack Call of Duty sera plafonné à 30€ de plus que la console nue. Microsoft tape définitivement dans sa marge pour attirer le chaland.

En face, les retailers font contre attaquer la PS4, avec du bundle Console+Caméra+Killzone à prix plancher. Pendant ce temps Sony annonce la baisse de prix permanente de la PSvita et Nintendo promet une baisse de prix de sa mal aimée WiiU avant la sortie des (vraies) consoles next-gen en novembre.

C'est peut être la première fois depuis 20 ans que des consoles sont en confrontation aussi directe mais il est tout à fait clair, encore une fois, que de toutes ces annonces, contres annonces, coups bas et tentatives de séductions, ne peuvent profiter qu'au consommateur final qui bénéficiera toujours des meilleures tarifs, des meilleurs produits, des meilleures conditions ou du meilleur service.

En espérant juste que cette petite guéguerre ne fasse pas de dommages collatéraux et que les géants de l'électronique n'auront pas les yeux plus gros que le ventre, puisqu'après les mauvais résultats financiers de Nintendo, après les départs successifs du directeur Entertainement et du CEO de Microsoft, c'est Sony Online Entertainment (PlanetSide, Everquest...) qui annonce des vagues de licenciements.

Qu'importe il parait que le spectacle continue et que l'industrie se porte bien. Aucune raison de ne pas faire risette non ?

Commentaires

  • Vil |
    J'ai un peu l'impression que c'est la course au suicide pour cette génération de console.

    Entre Nintendo, sa 2DS et sa WiiU qui rattrape pas le retard, le cafouillage de Microsoft et Sony qui profite de cette erreur, pour mieux faire passer la pilule du Live payant