> Le webcomics qui envoie du petit bois

Google 1138

Google 1138
Pierre
3 commentaires
J'ai eu cette sensation étrange la dernière fois que j'ai voulu valider un nouveau compte Google. Non seulement le service tentaculaire englobe tout ce qu'il est humainement possible d'imaginer, comme le récent investissement dans un service de santé supposé faire de la recherche pour la lutte contre le vieillissement, mais il a cette tendance à orienter tout message vers un paternalisme un peu terrifiant.

J'imagine tout à fait que les têtes pensantes de la société cherchent à positionner Google comme cet ami chaleureux, toujours disponible, toujours présent en cas de coup dur et qui sait tout mais ne rechigne jamais à vous filer un coup de pouce.

Pourtant je ne peux m'empêcher de penser que ce que Brin et Page ont créé n'est ni plus ni moins qu'une version colorée de Big Brother.
Je ne vais pas refaire un couplet sur la vente de ses informations privées, mais consciemment ou non la machine Google en connait étonnamment plus sur moi que ma propre mère. Accès à mes mails, à mes recherches, à mon historique de navigation, à mes documents, à ma musique, à mon carnet de contacts, à mes achats, à mes applications favorites, à mes ordinateurs, à mes photos... Les algorithmes aussi impersonnels soient-ils du système n'ont aucun doute sur la personne que je suis.

Rien de fondamentalement neuf sous le soleil et après tout si ça me déplait je peux toujours passer chez Duck Duck Go. Ce qui me remue de plus en plus est justement que Google cherche encore et toujours à quitter cette image d'algorithmes impersonnels, de lignes de codes à qui l'on ne peut rien cacher mais qui, au final, n'ont pas vraiment d'importance, pour aller vers une personnification un peu mal placée.

Bien que désormais doté de lunettes, Google n'a pas de visage, mis à part celui de ses dirigeants. Mais Google a une voix, celle qui vous susurre votre numéro d'activation au téléphone, Google a une manière de s'adresser à vous en vous suggérant une correction dans votre adresse email, en vous demandant si votre adresse physique n'est pas plutôt une autre ou si votre identifiant ne serait pas plutôt untel.

Gmail s'est aussi mis en tête de trier votre courrier à votre place en décidant que les newsletters auxquelles vous avez souscris plus ou moins volontairement devraient aller dans une boite de réception dédiée.

Mais le dernier module en date d'Android, Google Now dépasse le simple statut d'assistant électronique et devient a présent mère juive 2.0 en ne manquant pas une occasion de vous rappeler le temps de trajet jusqu'à votre boulot, de vous conseiller de mettre une petite laine, parce que dehors il fait sacrément froid, ou encore de vous rappeler votre rendez-vous chez le dentiste.

Fort heureusement il subsiste encore quelques ratés, une recherche sur le chien Leonberg déclenche une proposition spontanée d'itinéraire rapide vers la ville de Leonberg en Allemagne à partir de votre position (607 km à réaliser en un peu moins de 6 heures sans trainer). L'algorithme aussi bien caché qu'il soit remontre un peu de sa mécanique faillible, et ça rassure un peu.

Il parait également que Microsoft serait sur le point de répliquer avec un service mélangeant l'interface vocale de Siri et l'ubiquité de Google Now à travers une application nommée Cortana et basée sur le personnage éponyme de Halo.

Peut être que rattacher cette pieuvre affamée de vie privée à un personnage de fiction serait une solution naturelle pour éviter le malaise provoqué par Google. Ou peut-être qu'en voyant une intelligence artificielle aussi faillible que Cortana manipuler nos vies nous donnera au contraire une vision clairvoyante du sort de nos données personnelles.

Vivement.

Commentaires

  • Spay |
    ça me fait penser qu'aujourd'hui justement je lisais un article comme quoi les FAI français flippaient parce que Google pourrait très bien se ramener et poser sa fibre optique en france et ça les ferait chier.
  • BH |
    Google ne vend pas, ou du moins très peu, de hardware.
    Ils ont des partenaires pour leurs téléphones, leurs ordinateurs, leurs télés.

    Je ne vois pas trop pourquoi ils iraient acheter et poser de la fibre. Et encore moins en Europe.
  • Spay |
    Bah en attendant c'est dans leur projet :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Google_Fiber
    et apparemment ça permet de faire du "chantage:"
    http://www.clubic.com/connexion-internet/fibre-optique/actualite-590610-fleur-pellerin-google-fiber-accelerer-deploiement.html
    ahah