> Le Blog BD dont le matchmaking n'est pas en rade.

Pousser le bouton trop loin

Pousser le bouton trop loin
Pierre
Aucun commentaire
Que faire de Kinect ? Une question sans doute très politiquement incorrecte chez Microsoft en ce moment mais qui doit bien occuper les esprits des chefs de la division Entertainment. Et si ce n'est pas le cas ça devrait l'être tant le super concept de 2009 est en train de devenir le maxi-boulet de la Xbox. Précision toujours à la rue, fonctionnalités à l'intérêt douteux, reconnaissance vocale pas au point et pas prête pour la plupart des pays prévus, polémique sur la vie privée, voire épieur annoncé, Kinect 2.0 accumule les faux pas malgré ses années de mise au point et de crowdsourcing d'applications.

Mais ce qui me semble plus inquiétant encore, c'est l'absence de titres phares pour en tirer partie. Même si aucune ombre ne venait ternir le constat technique à quoi servirait tout de même Kinect ? Jeux de danse et de fitness mis à part, aucun concept ne semble avoir donné de sens à la caméra, aucun essai n'a été transformé, et pourtant on ne peut pas dire qu'ils aient été frileux les essais avec plus de 140 titres disponibles. Course, Shoot, Sport, Puzzle Game, Party Game, Tamagochi, Appli smartphone, hybridation au pad, contrairement à ce qu'il est écrit sur les boites des jeux, rien ne semble fonctionner mieux, être plus immersif ou plus intéressant avec Kinect. Que l'on soit expert, entre potes, en famille, on plonge systématiquement dans un monde de frustration, d'approximation et de déception.

Aller, pour être entièrement honnête, Child of Eden, le trip halluciné de Mizuguchi, le créateur de Rez m'avait bien emballé en dépassant le cadre du rail shooting vu et revu grâce à Kinect, mais les scores sont loins d'égaler ceux atteints au pad. On pourra sans doute réitérer l'expérience rail shooter nippon avec Crimson Dragon, mais sans l'effet de surprise, ni la nouveauté qui payera plein pot ?

Et ce qui devait être la killer-feature de la Xbox, ce qui devait moucher Sony et ses Wiimotes colorées, ce qui nous a vendu du rêve lorsque ça s'appelait encore Project Natal, devient un gadget qui plombe le prix de la Xbox One, car ne nous leurrons pas, toute cette petite technologie doit coûter un bras. Tout ça pour scanner ses codes promotionnels, être toujours du bon côté du split screen dans les jeux multijoueurs et pouvoir sauvegarder en beuglant "Sauvegarde !", je ne suis pas certain que le jeu en valait la chandelle.


Ce qui ne semble pas le moins du monde décourager Ubi les bons tuyaux, fort de son expérience 360 avec un bien beau lineup (il faut dire qu'avec trois licences de danse, une de fitness, des lapins à caser partout et le seul shooter qui a marché correctement, Kinect c'était un peu du pain béni) et quelques millions de ventes pour des portages rapides de la Wii, ça ne coûte pas cher de retenter l'expérience en 2013.

De manière assez surprenante, de toutes ses licences disponibles, c'est l'un des plus gros ratages de Kinect qu'ubisoft a décidé de ressusciter pour étrenner la Xbox One.
Fighters Uncaged 2 Fighter Within donc est toujours développé par les Belges de AMA entre deux applis iOS, et consiste toujours à porter l'expérience d'un jeu de combat classique sur un produit de motion gaming.

Les producteurs du jeu expliquaient dans une interview qu'ils avaient bien compris que le premier Fighters Uncaged était sacrément mauvais et qu'ils comptaient bien ne pas refaire les mêmes erreurs en abandonnant désormais la réplication de mouvements à l'échelle.
L'idée est dorénavant d'avoir une position, ou de faire un mouvement minime qui va être reconnu et déclencher l'animation du joueur, à la manière d'un jeu de danse, où il est plus question de déclencher les étapes d'animation que de réaliser une chorégraphie complète.

Une bonne manière d'envisager le gameplay, je n'en doute pas, mais une manière assez étonnante d'appréhender Kinect.

Car si réaliser les mouvements complets n'est plus nécessaire et que l'on effectue uniquement un mouvement simplifié pour déclencher le coup, ne peut on pas au prochain épisode simplifier le mouvement à l'extrême ? Avec, mettons, une petite flexion du pouce. Et puis, disons sur un bouton par exemple. Avec pourquoi pas, une manette en main.

Voilà, Fighters Uncaged 3 sera un grand jeu de combat, je n'en doute pas une seconde.

Aucun commentaire