> Le Blog BD qui vous rappelle qu'il faut mettre un S à comics et pas à Jeux Vidéo

Vendeurs de rêve

Vendeurs de rêve
Pierre
5 commentaires
Un éditeur de Free-to-Play, c'est un peu comme un saltimbanque, un artiste de rue ou de métro. Son service est effectué gratuitement et libre à chacun de s'approcher, de regarder, d'écouter. Au bout d'une journée d'amusement publique, le saltimbanque regarde sa cagnotte et fait, à ce moment là, ses comptes. Mais que cent personnes aient laissé 20€ chacune ou que trois pelés aient laissé respectivement dix centimes, un bouton et un franc suisse, ça ne change rien à l'affaire, la musique a été jouée, le feu a été craché, la pose de statue a été tenue.

C'est donc une industrie du pari contre le risque. Je parie qu'en jouant de la musique pendant 10h dans la rue, je vais récupérer plus d'argent, acquérir plus de réputation qu'en vendant ma musique en CD ou sur MySpace.
La même réflexion se passe pour un éditeur de Free-to-Play : je parie en laissant les joueurs arriver gratuitement dans mon jeu que je gagnerai plus d'argent qu'en vendant des boites ou des abonnements.

Dans les deux cas l'idée qui prévaut est que le monde exposé au produit sera tellement important compte tenu de la gratuité que, sur l'ensemble, la partie généreuse des spectateurs payera pour l'ensemble des personnes qui profitent du show.

Dès lors, pour un éditeur de F2P, le nerf de la guerre devient bien vite le cash-shop, royaume des merveilles où ce qui s'acquiert d'habitude en centaines d'heures de jeu devient soudainement à portée de carte bleue.
Pour remplir le shop, deux choix principaux s'offrent aux game designers : créer des objets de puissance ou des objets de vanité.

Les premiers consistent en tout objet de stuff, de buff ou upgrade permettant au joueur d'obtenir un avantage direct en jeu : en obtenant des objets plus rapidement qu'en jouant ou en obtenant des versions exclusives, on améliore directement son personnage. Ces objets sont, de très loin, ceux qui rapportent le plus mais sont aussi naturellement les plus controversés puisqu'ils touchent à l'équilibre et au game-design. Dans le cas où le PvP est développé, le jeu perd alors de son équilibre entre joueurs et payeurs et devient particulièrement difficile à entretenir sur le long terme. Tirer sur la corde des objets de puissance va forcément déclencher l'ire de la communauté et de la presse, et provoquer du bad buzz, que cela ait effectivement un impact ou non d'ailleurs.

Les seconds objets, dit de vanité, ne concernent que l'apparence. Dans un jeu en ligne où tout le monde dispose d'un avatar standardisé réussir à sortir du lot, ne serait-ce que par son look, devient très vite une obsession. On cherche l'armure spéciale, le chapeau unique, l'épée enflammée qui va bien. Ça permet de vendre des objets rares très très cher pour l'éditeur, ça permet aux gens friqués de se démarquer et aux non-payeurs de ne pas jouer à un jeu déséquilibré.

Une situation win-win-win a priori, l'ennui étant qu'il y a beaucoup moins de joueurs prêts à payer pour un costume que pour un avantage en jeu et de toute manière, une fois la tenue parfaite achetée, un joueur s'y tient et ne changera pas pour une nouvelle tenue aussi rapidement qu'il pourrait avoir besoin d'une upgrade d'arme ou d'un nouveau poney.

Du coup les développeurs essayent de tenter les joueurs à coups de vanity-items par tous les moyens possibles. Sauf qu'ils le font avec leurs sensibilités locales, et quand un développeur Asiatique tente de faire du kawai, en occident ça ressemble de très près à de la pédophilie.

De fait, le mauvais goût s'entasse dans les free-to-play, bien plus que dans n'importe quel autre type de jeu, et vas-y que les soldats féminin d'un shooter pourtant ordinaire se baladent en sous-vêtements, et vas-y que le plot entier de ton jeu est fait pour afficher des nanas dénudées, et vas-y que je te mets des items d'augmentation mammaire, et vas-y que je te vend de l'uniforme d'écolière ou du maillot de bain qui te déclasse une miss France en trois screenshots. On peut jeter la pierre tant qu'on veut sur l'un ou l'autre, le fait est que le gros des éditeurs européens y a droit, pas uniquement parce que c'est ce qu'ils demandent, mais principalement parce que c'est du contenu créé pour l'Asie et qu'il est plus simple, plus rapide et nettement plus rentable de recycler les assets plutôt que d'en créer des nouveaux.

Ça n'en est clairement pas plus moral, ou plus appréciable pour nous, mais en tant que joueurs nous sommes aussi les premiers concernés par le problème, et dans le monde du free-to-play encore plus qu'ailleurs le vote se fait à l'aide de son porte feuille.

Et si je ne vois pas grand mal à utiliser le modèle économique de l'artiste de rue, tâchons aussi de ne pas complètement utiliser l'esthétique des filles de la nuit. Enfin, sauf pour Perfect World, eux ils sont à Amsterdam, ils ne sont plus à ça près...

Commentaires

  • fleau scourge |
    Il y a des F2P vraiment très bons ?
    Là je vois pas...
  • BH |
    Je sais pas trop si c'est du troll ou du test, je te mets une liste de GROS F2P, on peut discuter de leur qualité par la suite si tu veux.

    League of Legends
    DOTA
    Team Fortress 2
    World of Tanks
    Lord Of The Rings Online
    Warthunder
    Planet Side 2
    Smite
    Tribes Ascend
    Super Monday Night Combat
    APB Reloaeded
    Rift
    TERA
    Path of Exile
    D&D Neverwinter
    Hearthstone
    Aion
    Age of Conan
    Quake Live
    Warface
    Warframe...

    D'une manière générale tous les MOBA/MMO à venir seront des F2P. Et le gros des jeux multi only le seront aussi.
  • fleau scourge |
    J'ai un peu joué à LoL et je n'ai pas trouvé le jeu vraiment excellent. Seul l'aspect compétitif est vraiment bien présent. Mais j'imagine qu'en trois ou quatre parties, on ne peut que mal juger.
    Après, j'en connais peu dans cette liste (Team Fortress 2, World of Tanks, Quake Live, Warframe et ça s'arrête là en fait), du coup, oui, en tant qu'absolu inculte en F2P, je me demande si se sont des jeux de qualité.
  • Spay |
    BH: "je te mets une liste de GROS F2P"
    C'est toi le gros F2P !
  • Vil |
    The Mighty Quest for Epic Loot, un Hack'Slash terriblement efficace sera un bon F2P (j'ai pu le tester)

    SWTOR, même s'il n'est pas totalement F2P (je sais même pas si on peut le considérer comme tel) est excellent aussi ! Ça me rappelle mes sessions de KOTOR

    Jerry Spay