> Le webcomics qui envoie du petit bois

Avance sur recette

Avance sur recette
Pierre
2 commentaires
Histoire un peu ubuesque d'un joueur qui reçoit, par erreur sa Xbox One avec près de deux semaines d'avance, qui décide de mener un petit test sur twitter et dont le compte termine banni par Microsoft après que ses vidéos aient été découvertes et désactivées. Un bien beau moyen de conforter les joueurs dans leur choix de machine, à quelques jours de la sortie.

Évidemment, Sony de déclarer rapidement que les joueurs PS4 précoce ne seront pas bannis, et le community manager Xbox de contacter le joueur malheureux en lui promettant de rétablir son compte avant que les speakers de Microsoft ne promettent de protéger leurs agréments top secrets et leurs changement d'interface de dernière minute (hum.)

Que retenir de cette mésaventure sinon que Microsoft semble bien prompt à refuser la promo virale gratuite ? Un temps de boot d'une vingtaine de secondes. Ça peut paraître correct en comparaison d'un PC, surtout compte tenu du fait que la xbox one n'est pas équipée de disque SSD. Mais quiconque ayant observé l'évolution du dashboard 360 devrait comprendre le problème : en 7 ans le dashboard a été redesigné pas moins de 5 fois et les fonctionnalités se sont ajoutées par centaines et aujourd'hui tout est lent. Trèèès leeent.
Au démarrage de ma 360, j'ai droit au logo Xbox pendant 5 bonnes secondes, puis un temps de chargement du dashboard pendant 10 secondes, puis un temps de connexion au xbox live de 5 secondes (si tout va bien), puis le temps d'activation de la Kinect de 5 à 10 secondes selon les conditions d'éclairage, puis le chargement de ma liste d'amis et de la publicité pendant 2 à 3 secondes de plus. Soit la bagatelle de 30-35 secondes pour un modèle S récent, il va sans dire que les modèles originaux ayant échappé au RROD peuvent compter 10 secondes de plus et sans doute un message d'erreur.

Même si l'on peut espérer cette fois que Microsoft ait pris les devants et créé sa Xbox One avec une évolution multimédia en tête, ce dashboard qui ne charge pour l'instant que trois onglets est voué à évoluer, à s'agrandir et à proposer de nouvelles fonctions et contenus. Et si 20 secondes sont d'ores et déjà requises pour arriver sur une interface vide, à quoi faudra-t-il s'attendre quand la console ira en plus chercher sa came dans le cloud ?

Désillusion également au niveau du Games on Demand; on savait les jeux lourds (de 8 à 50 gigas d'après l'infortuné joueur), mais Microsoft promettait un lancement du jeu avant la fin du téléchargement complet. Dans les faits, un téléchargement de 50% du jeu est nécessaire avant son lancement, soit de 4 à 25go à télécharger pour l'utilisateur. L'infrastructure réseau de Microsoft sera mise à rude épreuve et même en admettant que le réseau Azure assure en amont, 25go n'est pas tout à fait à la porté de toutes les connexions. Il n'y a donc plus qu'à espérer que les développeurs ajoutent le partage du jeu dans leur liste de features, après tout les jeux du launch ne sont que des portages rapides, et que l'on puisse commencer à jouer dès 10 ou 20% du jeu chargé tel que sur la plupart des MMORPG modernes.

Enfin la taille du patch Day-one (ou plutôt day-minus12 héhé) serait d'un bon demi-giga. Pas vraiment de surprise, c'est le lot de tous les produits connectés modernes. On se souvient de l'update de la WiiU et de son risque de "briquage" en cas de déconnexion, ou du lancement des téléphones Nexus de Google, chargé de lancer en grande pompe les nouvelles versions d'Android mais en réalité préchargés avec la version précédente et procédant à une mise à jour de 200mo lors de la première utilisation. Rien de bien nouveau donc, espérons juste, encore une fois, que les serveurs de Microsoft tiendront le coup lors du launch et que les millions de téléchargements simultanés ne soient pas plus lents que le chargement d'un gif animé en edge.

Dans la guerre des mises à jour, Microsoft ouvre le bal et essuie les plâtres, rendez-vous dans trois semaines pour comparer tout ça avec Sony et découvrir si enfin, le système de téléchargement sans fin + mise à jour laborieuse aura été bazardé ou si l'expérience Windows Update a encore de beaux jours devant elle.

Commentaires

  • Juan |
    Effectivement, ma Xbox 360 datant du jour de la sortie de la bête, et ayant toujours un pauvre disque dur de 20Go, j'ai en pour 40 bonnes secondes avant d'espérer atteindre le dashboard si ça ne freeze pas juste après le logo de la console. :-3
  • FulRoro |
    Oh la sortie des nouvelles consoles est déjà si proche ?

    J'ai hâte de voir le beau bordel que ça vas être avec tout les téléchargements le jour J :3