> Le webcomics qui n'a pas été kickstarté

A Dangerous Method

A Dangerous Method
Pierre
1 commentaire
Il y a quelques années EA a eu l'idée saugrenue de développer son propre Fable. Non pas que les Fables avaient particulièrement bonne réputation, les gens bitchaient sur l'épisode 2 et démolissaient l'épisode 3 sans savoir que l'épisode Kinect serait encore pire, mais il y avait sans doute un créneau à prendre pour un Action-RPG PS360.

En fait non, l'idée avait une plus grande porté. EA voulait son univers d'heroic-fantasy. Après tout Ubi a Might & Magic, Acti a Warcraft, Warner a Lord of the Ring, il n'y a pas de raison pour que les fringants artistes électroniques n'aient pas, eux aussi, droit à leur part de gobelins, trolls, potions de mana et tout ce que Tolkien a pu inventer il y a cinquante ans et renommé par des opportunistes par la suite.

Et puis surtout une licence Fantasy, c'est quand même vachement pratique pour faire du MMORPG, et à l'époque le MMORPG ça rapportait quand même vachement plein d'argent, donc bon ça a du aider au développement de la soudaine passion pour les Hobbits.

Sauf que quand on n'est pas Coréen on ne lance pas une nouvelle IP avec un MMO, et avant de s'engager dans 5 ans de développement et 30 millions de dollars on teste son équipe, son pipeline de production et son univers dans un jeu un peu moins ambitieux.

38 Studios et Big Huge Games se sont donc retrouvés chargés de développer l'univers d'Amalur et assis sur un bon gros tas d'argent fraichement prêté par l'état de Rhodes Island en commençant par un action-RPG nommé Kingdoms of Amalur: Reckoning.

La suite on la connait : bon petit jeu, échec commercial sans précédent, arrivée en gamme budget, puis donné dans les brocantes virtuelles, 38 Studios ne récolte pas l'argent emprunté et doit déposer le bilan non sans mal.

La fin de l'aventure Amalur pendant quelques années, sauf qu'en Décembre prochain le corps désormais froid de 38 Studios sera exposé aux vautours qui pourront se battre à coups de chéquiers pour récupérer les licences orphelines, Reckoning inclus.

Take-Two s'est d'ores et déjà montré intéressé par la licence. Nouvel arrivant chez 2K entre The Darkness et Mafia ou open world rageux chez Rockstar ? La licence pourrait donner quelque chose d'intéressant chez les Tchèques derrière Mafia et Top Spin et clairement bénéficier du système d'événements aléatoires et de la vie animale d'un Red Dead.

A moins que Take-Two ne soit également tenté par l'aventure MMO.
Auquel cas je conseille aux quelques fans du jeu original à se préparer à voir Amalur servir de toile de fond à un Free-to-Play compatible iOS.

Commentaires

  • Spay |
    J'avais vraiment bien aimé le jeu même s'il devenait répétitif à force. Au moins l'aspect RPG était bien présent.