> Le Blog BD qui vous rappelle qu'il faut mettre un S à comics et pas à Jeux Vidéo

Garry's success

Garry's success
Pierre
4 commentaires
Ce qui est rigolo dans une boite de jeux vidéo c′est que l′on tombe, et bien plus souvent qu′on ne le croit, sur des collègues qui n′ont aucune connaissance et pas plus d′intérêt pour le jeu vidéo.
C′est le cas de mon collègue Bill*. Il est gentil Bill, il a tout plein d′expérience dans le milieu et parfois il a de bonnes idées quand il s′agit de travailler avec des partenaires.
Mais Bill il est de la vieille école, et j′ajoute l′école pour être sympa. Il a sans doute travaillé dans le milieu à l′époque où Score Game était le plus gros retailer, où Consoles + était le magazine le plus vendu et où les jeux tenaient sur des cartouches.

Bref, Bill vient me voir l′autre jour en me tendant la une de la version papier de MCV (je vous ai dit qu′il est de la vieille école ?) qui titre sur DayZ : “Le plus gros jeu de Noël n′est sorti que sur une plateforme, n′a pas eu de marketing et n′est même pas terminé”.

Il a l′air un peu angoissé. “T′as déjà entendu parler de ce jeu ?” Oui, j′ai déjà entendu parler.
Et après tout pourquoi ne serait-il pas angoissé ? L′article dit “C′est un exemple brillant que sans campagne à plusieurs millions d′euros ni gros éditeur il est possible de casser la baraque dans l′industrie du jeu vidéo de nos jours”, or les campagnes qui coûtent plusieurs millions et les gros éditeurs c′est tout ce que Bill représente.

Je ne vais peut être pas lui parler tout de suite de Garry′s Mod, qui a commencé gratuitement et dont les ventes ont pourtant doublé chaque années depuis 2006, juste par le bouche à oreille pour atteindre la bagatelle de 3.5 millions d′exemplaires vendus.
Et puis surtout je ne vais pas lui dire que le créateur Garry Newman a d′ores et déjà touché 40% de ce qu′il a gagné avec Gmod en un gros mois de ventes Early Access de son nouveau titre : Rust.

En revanche je lui ai parlé du Humble Bundle, du fait que les joueurs peuvent payer ce qu′ils veulent et choisir qui touche le pognon entre les développeurs, les associations caritatives ou les organisateurs du bundle.
Il a eu un peu de mal à comprendre le principe, il a pas mal phasé sur le compteur de pognon qui évoluait en temps réel en fonction de ce que les gens payaient et je crois que la découverte de la gestion du paiement personnalisable l′a achevé, en tout cas il jouait encore avec quand je suis repassé dans son bureau une bonne heure plus tard.

Et puis, pour être tout à fait honnête je pense que le coup de grâce a été de voir que DayZ, le mod pour Arma II était dispo dans la Humble Weekly Sale Bohemia, malgré le fait qu′il soit gratuit.

DayZ
Rigolo non ?


Là où il m′a pas mal rassuré c′est au sujet de l′association caritative et des opérations de bienfaisance, il m′a expliqué comment sa précédente boite avait réalisé une opération "tous les bénéfices iront à la croix rouge" et comment dans les petits caractères il était prévu que les bénéfices seraient évalués de manière un peu arbitraire à 10% maximum du prix de vente.


C′est pour ses petites astuces que je l′aime bien Bill, parce que même quand il est un peu largué sur les jeux vidéo, il est toujours à l′affût d′un bon coup de fourbe à réaliser pour faire un peu plus d′argent ou profiter un peu plus de la situation.

Et c′est pour ça que tant que les gros éditeurs seront gérés par des mecs comme Bill, je ne m′en fais pas trop pour eux. Je m′en fais plutôt pour les millions de gens qui ont préféré Dead Rising à DayZ ce noël.


*Tous les prénoms ont été changés, parce que j′ai beau être un connard, je ne crache pas non plus sur mes collègues.

Commentaires

  • Bill | Dernière modification :
    Bill a les oreilles qui sifflent...
  • FulRoro |
    Rapport à la dernière phrase, plus que jamais j'ai l'impression qu'aujourd'hui, comment dire... que le jeu vidéo est un loisir dont le degré d'implication/d’intéressement par un joueur sur celui-ci détermine énormément la qualité des titres auxquels il vas finalement jouer.
    Un peu comme au cinéma, ou les gens qui ne s'informent pas un minimum sur le sujet se font avoir par le marketing et vont souvent tomber sur des mauvais blockbusters. "Mais regarde le trailer c'est forcément trop bien !"
  • BH |
    @Ful : Oui et non.
    En termes de qualité technique, on a des standards plus élevés que jamais dans l'histoire du jeu vidéo. Nintendo, Sony, Microsoft et Valve ont des processus de test des builds des jeux qu'ils vendent et des mises à jour automatiques qui font qu'un jeu vendu dans le commerce ou sur le net fonctionne et est updaté rapidemment sans effort.

    Mais oui avec l'explosion de l'offre et des jeux jusque dans ton grille pain il n'y a pas que du bon loin s'en faut et les jeux qui ont la plus grande portée ne sont pas nécessairement les meilleurs, il suffit de voir les chiffres d'affaire des plus gros F2P pour s'en convaincre.

    Mais bon je dirais que c'est comme tous les domaines mainstream, plus on se renseigne et moins on sera déçu...
  • FulRoro | Dernière modification :
    Ouai voila plus on se renseigne et moins on est déçu, normal.

    Mais sans forcément parler des quantités de bon/mauvais jeux aujourd'hui, j'ai l'impression qui y'a tout une partie des bons jeux (principalement les jeux plus ou moins indés/de niches, qui personnellement représentent les 3/4 de mes achats) qui se déplace dans le domaine de, euh, "la-bulle-internet-vaguement-geek", et quiconque n'y est pas présent n'en n'entends quasiment jamais parler.