> Le webcomics en presk-nesk-gen

Arnaque après vente

Arnaque après vente
Pierre
1 commentaire
Soyons clair : je n’ai toujours pas reçu mon exemplaire de Destiny. Et comme je n’ai pas pu râler sur Destiny avant que la presse ne l’embroche quelque part entre le nouveau Wolfenstein et le dernier stand-alone InFamous, il a bien fallu me rabattre sur quelque chose d’autre. Un jeu dont je savais pertinemment à l’avance qu’il allait m’énerver.

Et le dernier Need For Speed avec son postulat tout en ligne sonnait comme un bon winner de mercredi soir. Aller, si vous n’avez pas tout suivi je vous pitche le jeu comme il a du être pitché à EA : “Alors on va refaire Hot Pursuit, oui encore, sauf que cette fois ce sera un open world online only ! Et quand les gens joueront leurs petits objectifs et bien BAM d’autres joueurs alliés ou rivaux, interviendront EN TEMPS RÉEL ET SANS INTERRUPTION MEC !”.
Oui les gens qui pitchent les projets parlent en caps lock et avec beaucoup de points d’exclamation.

Laissez-moi maintenant vous pitcher le jeu tel qu’il se déroule actuellement et ce que n’importe quel pignouf ayant déjà lancé un jeu en ligne aurait pu prédire : “Après un temps de chargement/recherche de partie indécemment long et la présentation incompréhensible de choses aux noms aussi abjects que Autolog, NFS Network, OverWatch ou Alldrive, on se retrouve matchmaké dans une partie avec d’autres joueurs flics, pilotes ou AFK (une classe à part entière d’après mon expérience). Puis on tente, tant bien que mal, de remplir ses objectifs handicapé par un lag incroyable qui lance les attaques/turbos 4 bonnes secondes après que l’on a pressé la touche ou qui ne déclenche la ligne d’arrivée qu’après avoir raté son chrono. Pendant ce temps il est évidemment impossible de recommencer les courses (pourtant contre l’IA) facilement ou même de mettre le jeu en pause et tant pis pour vous si le téléphone sonne et que vous n’avez pas de planque sous la main, vous pouvez lâcher le pad et vous faire arrêter (oui, même si vous êtes proprement garé sur le bord de route) en perdant au passage tout votre pognon. Enfin tout ça c’est si le joueur hôte ne décide pas de quitter la partie, forçant tous les autres à se taper un temps de chargement/reconnexion longuet qui persiste 5 secondes après que le jeu ne revienne, vous faisant immanquablement reprendre le jeu en plein dans un mur ou dans une voiture à contre-sens. Oui, toujours pour des missions solo contre une IA.”

Et tout ça pour quoi mes braves gens ? Pour le plaisir d’avoir jusqu’à cinq autres pelés avec vous. Et quand je dis “avec vous”, je veux en fait dire quelque part sur la même map gigantesque. Il est bien possible de régler le GPS sur un autre joueur, mais ne vous faites pas trop d’illusions, le temps de l’atteindre, il sera en général retourné au garage (oui, AFK quoi) ou déconnecté de la partie.

Et tout ça je vous l’annonce serait excusable. Très con, certes, mais excusable.

Ce qui n’est pas excusable du tout en revanche c’est que la version Xbox One du jeu est touchée d’un bien vilain bug qui fait perdre tout ou partie de la progression, je n’insisterai pas sur la manière dont j’ai découvert son existence, mais ça m’a suffit pour faire quelques recherches et de tomber un peu sur le cul.
Non seulement ce bug, pourtant présent depuis Novembre 2013, n’a jamais eu de patch mais la réponse d’EA est juste grandiose : la FAQ officielle renvoie vers le message d’un certain Freakoftheyabyss qui quote un certain Koolahsama qui offre une manière de forcer la save non sans commencer par une petite intro des familles :
“Man,
I think I got a fix for that game-saving disaster cuz it happened again to me too.
Lost, again, a day of gaming.

EA sucks but you can still save next time :”

Parce que fuck yeah, tant qu’à n’en avoir suffisamment rien à foutre pour laisser le bug, autant laisser les utilisateurs déverser leur bile nan? Stay Classy EA.

Commentaires