> Le webcomics trop bien sapé

L'Art de la review

L'Art de la review
Pierre
Aucun commentaire
Quand il a été à peu près clair pour tout le monde que Facebook et Twitter étaient les nouveaux meilleurs espoirs de regonfler une bulle internet en peu de temps et avec peu de moyens, on a vu fleurir tout un tas de réseaux sociaux spécialisés.
Cuisine, mécanique, tricot… Qu’importe la niche, l’important était de s’affranchir de ces blogs has-been que personne n’a le temps de lire et de proposer à la place aux gens des manières de partager leurs avis de manière courte et efficace.

Evidemment, comme tous les vieux cons, j’ai trouvé ça très bête, très laid et très appauvrissant. Comment ça on ne va plus pouvoir s’étriper pendant des pages et des pages de forums sur le dernier Seigneur des Anneaux ou le prochain Star Wars ? Mais comment 150 caractères sur Vodkaster vont-ils pouvoir parler correctement d’un film ou éduquer la jeunesse ?

Dix ans plus tard, la plupart de ces sites se sont cassé la gueule au profit de Facebook et Twitter qui ont habillement récupéré les concepts de thématiques. Et même si je reste persuadé que les limitations de ces supports invitent plus aux bons mots et aux petits one-liners pour épater la galerie qu’à de stimulants cadres permettant d’être synthétique, il y a un domaine où je regrette bien que les réseaux sociaux spécialisés n’aient pas pris plus d’ampleur, c’est celui des blogueurs tech.

Je voue une passion un peu malsaine à ce petit monde de journalistes de l’écran 4k, de grands reporters du téléphone portable, de professionnels du banc d’essai de GPU qui jour après jour renouvellent avec un sérieux démesuré la tache de Sisyphe consistant à émettre un avis sur les millions de produits électroniques qui sortent chaque année.

Faisant fi des habitudes de l’immense majorité des consommateurs qui achètent :
a/le dernier produit Apple ;
b/le produit le moins cher sur Amazon ;
c/le produit recommandé par Michel de Boulanger et son cheveu sur la langue qui « Trouffe ffa ffuper bien, d’ailleurs il ffen ffert toutes les ffemaines à la maiffon » ;
ces hommes et femmes qui lisent les fiches techniques comme Tank lit la Matrix, réussissent à aligner les milliers de signes pour parler d’une montre qui fait GPS ou une machine à café qui fait wifi. Et attention, je ne dis pas ça dans un sens admiratif : « regardez comme ils sont balaise à pouvoir écrire autant sur des sujets aussi insipides ! ».
Non c’est réellement un calvaire de parcourir ces reviews quand on cherche un ordi portable, un téléphone ou un disque dur, parce que ces blogs sont absolument incapables de donner un avis concret. Peut-être parce que la tech évolue trop vite, peut-être parce que les juteux contrats de pub empêchent d’être trop tranché, peut-être parce qu’ils cherchent à éviter les shitstorms dans les commentaires, ces sites tournent dans tous les cas autour du pot.
Des dizaines de reviews épluchées, des centaines de pages lues en long en large et en travers pour en ressortir aussi perdu qu’en arrivant sinon un peu plus.
Parce que Apple 2016 est pas mal, mais si vous préférez quelque chose d’ouvert, prenez plutôt le Samsung 2017, à moins de ne pas aimer voir votre téléphone prendre feu, auquel cas on recommande chaudement le HTC 2014 qui n’est évidemment plus en vente nulle part, vous pourriez vous rabattre sur le Motorolla 2015 mais ce sera aux dépends de la batterie qu’il convient de recharger trois fois par jour ; une bonne alternative reste le Nokia 2012 qui est parfait, mais coute trois fois votre budget et est-ce qu’on a mentionné qu’il tourne sous Windows un OS dont vous ne voulez vraiment pas ?

Et à ce petit jeu épuisant TheVerge fait sans doute figure de grand vainqueur. Non seulement le nom continue de faire rire le gamin de 12 ans au fond de moi, mais surtout cette bande de mega hypsters semble planer loin, bien plus loin, que tous les autres.
Douze pages pour raconter le test d’écouteurs dans un festival de musique ? De grandes discussions sur le confort des PC-Sac à dos ? Des combats de moniteurs contre bulldozers ? Des )reviews en détail et vidéo de distributeurs de croquettes connectés ? Une ribambelle de vidéos où un unique blogueur réalise une review comparative de deux produits en soutenant deux points de vue opposés ? Il y a ça et bien plus sur ce site qui semble toujours baigner dans la schnouffe jusqu’aux épaules.

Et c’est aussi pour ça que j’y passe autant de temps et pourquoi j’étais aussi surpris de voir que leur review de Google Allo, l’obscure nouvelle app de messagerie de Google s’ouvrait par un sobre « This is fine » ou quand la review d'Android se demande même si la qualité de l'OS a la moindre importance, niant du même coup le principe même de test sur un blog tech.
Mais c’était sans compter sur la propension de Dieter Bohn à claquer un bon gros pavé et une vidéo pour expliquer pourquoi un produit « pas mal » est aussi une sacrée catastrophe.
L’honneur est sauf, et mon vice assouvi, enfin jusqu'à la prochaine fois que j'ai besoin d'acheter une souris...

Retrouvez Next-Gêne sur Facebook, et Gomo et Pierre sur twitter.