> Le webcomics qui n'aime pas les voleurs et les...

Cuisine anglaise

Cuisine anglaise
Pierre
Aucun commentaire
Ubi a visiblement à cœur d’en donner pour tout le monde. Une fois les petites blagues d’Ezio terminées, il a fallu que chacun puisse se reconnaître dans les AC, pas seulement les Italiens. Les Américains bien sûrs, les Français, ensuite, il est désormais normal d’offrir aux Anglais un champion bien à eux. Après tout, il faut bien brosser dans le sens du poil les nations qui achètent massivement de l’assassin tous les ans.

Bien sûr, les premiers aperçus du nouveau héros ne laissent pas nécessairement présager d’un Assassin particulièrement dense ou profond. Et si les plus gros clichés du Britannique flegmatique et amateur de thé nous sont épargnés ça fleure quand même bon le perso unidimensionnel bas du front.

L’équipe de CM nous informe qu’en marge de Jacob le boucher, perso hypé, présent sur tous les screenshots officiels, unique PJ de la démo d’annonce, il sera aussi possible de jouer Evie.
Qui ça ? Evie, la sœur jumelle, celle qui est au second plan sur la pochette, vous savez au même niveau que quatre random goons.

Toujours d’après le blog officiel on apprend que Evie est plus tactique, discrète car très très intelligente et futée. J’imagine qu’en termes de gameplay ça se traduira par une barre de vie légèrement plus courte et peut être l’impossibilité d’utiliser des armes lourdes.

Loin de moi l'envie de jouer ici les redresseurs de torts, je m’en contre-tamponne que Evie soit une fille et même si c’est toujours fait avec la finesse d’un éléphant dans un magasin de porcelaine je pense que la série plane des millions de kilomètres au dessus du reste de la production quand il s’agit de mettre des minorités sur le devant de la scène.

Non ce qui m’emmerde réellement c’est que l’on puisse dire : “on a d’un côté un perso bourrin qui donne des coups pour arriver à ses fins et de l’autre un perso très très intelligent et futé qui est très tactique” et arriver à la seule conclusion logique que la star du show doit être le personnage bourrin.
Genre, vraiment ? C’est à ça que vous êtes arrivés chez Ubi Québec ? Neuf jeux, une décennie à embrocher des gens, à tomber depuis des poutres, à découper de la jugulaire et on en est toujours à mettre en avant le côté violent ?

On a toujours un menu contextuel qui ouvre une trentaine d’actions dans la maison du héros mais seulement deux moyen d'interagir avec les autres humains : discuter ou tuer ?


Je n’ai aucun doute quant à la gueule de l’univers, c’est ce qui me fait acheter le jeu tous les ans : ce sera beau à en chialer, ce sera peuplé de gens qui simuleront une vraie vie, ce sera bruyant et des répliques nouvelles vont fuser pendant des semaines et ce sera un plaisir d’apprendre à connaître chaque quartier, chaque ruelle, de découvrir l’identité propre donnée par des artistes de talents à coups de textures parfaites, d’animations incroyables, de ressources bien gérées, de modélisations au poil, d’effets de lumière à tomber.

Et je n’ai aucun doute quant aux limitations qui viendront piétiner tout ce beau taff : les missions idiotes, les quêtes fedex, les assassinats en série qui perdent de leur force, les persos qui poppent de nulle part pour remplacer ceux qui tombent comme des mouches, et cette saloperie de barrière entre le joueur et l’univers que j’aimerai tant abattre avec tout l’attirail destiné uniquement aux personnages cerclés de rouge sur le radar.

Peut-être que Syndicate est ce dont la série a besoin. Peut-être qu’on a besoin de ce modèle clair pour inverser ce qui est mis en avant et ce qu’il faudrait réellement effectuer sur le jeu. Peut-être qu’en prenant au premier plan ce qu’on a caché dans les héros des DLCs de Black Flag, dans les idées de gameplay de Liberation, dans les persos secondaires d’Unity, on aurait matière à faire germer une nouvelle branche de gameplay qui ne serait pas entièrement basée sur l’embrochage de gens en rouge sur la map.

Le pire c’est que Ubi est tout à fait capable d’un tel move : c’est en remettant au premier plan la grimpette de Prince of Persia qui tendait à disparaître que la bande à Désilet à créé un spin off nommé Assassin’s Creed.

J’attends avec impatience le spin off d’Assassin’s Creed. Du moins, tant que ça ne réinvente pas Prince of Persia...

Aucun commentaire