> Le webcomics qui n'est pas en VALVe Time

Jeux de dés

Jeux de dés
Pierre
5 commentaires
La légende veut que Rockstar soit intransigeant dans son processus de recrutement : pour travailler chez Rockstar il faut avant tout prouver que l'on en est une soi-même. Attitude, compétences, parcours, charisme et dynamisme, être le meilleur ne servira pas si l'on n'est pas à part, en marge, différent.

Des gens différents pour faire des jeux différents, après tout ce n'est pas une idée complètement idiote. Dans une industrie qui passe son temps à se regarder le nombril et où les bancs de comparaison et autres analyses de concurrence font la loi, vouloir s'entourer de gens capables de laisser leur propre marque (à défaut de marque propre) et de faire leur propre chemin hors piste dans un univers sur-balisé, fait plus montre de lucidité que du nihilisme obtus dont l'éditeur est parfois taxé.

Pour autant il n'est ni nécessaire, ni bénéfique de réinventer la roue dans certains domaines. Et le mapping du pad, l'attribution des touches sur la manette devrait faire partie de ces domaines.

Attention, je ne prône pas l'abandon de l'innovation dans le mapping du pad, la série des Metal Gear Solid a assez prouvé qu'une jouabilité hors du temps pouvait ruiner un gameplay pourtant moderne. Mais il y a un moment et une raison pour modifier en profondeur une jouabilité : nouveau standard de boutons, des sticks, de fonctions.
Lors que l'on est passé d'un setting à deux sticks, il a fallu adapter le contrôle de la caméra, lorsque les gâchettes analogiques sont devenues la norme, il a été malin d'y mettre le tir, quand les la couverture est devenue un must-have des shooters il a fallu instaurer une touche dédiée etc.

Nope, chez Rockstar, on change tout, à chaque fois et pour le fun. Le saut sur Y, la couverture sur le bouton de tranche, la visée automatisée, le slo-mo sur le clic... Rien n'a vraiment de sens, on bouleverse les habitudes des joueurs sans pour autant introduire de nouvelle manière de jouer.

Plus qu'un profond manque de respect du joueur lambda qui doit s'habituer à la jouabilité Rockstar, je vois ça comme un petit défi, lancé un jeu à la fois au reste de l'industrie, presse et compétiteurs en tête. Nous on pète les habitudes que vous suivez depuis des années, alors qui baissera son pantalon pour nous imiter et qui osera nous défier ? Pas les journalistes de toute évidence si l'on en croit les notes qui pleuvent sur le dernier GTA et personne pour aborder de front les soucis de jouabilités.

"Ah oui, Rockstar pourrait améliorer les gunfights" admets un site administrant 9/10 et visiblement plus intéressé par le mini-jeu de golf que part le gros morceau d'une simulation de gangster.
Mais après tout, qu'il s'agisse de la jouabilité, du level design, du story-telling ou du reste, l'important avec les jeux Rockstar n'est bien évidemment pas de savoir si c'est bien exécuté, agréable ou intéressant. Non, c'est du Rockstar, c'est donc forcément un bon jeu, l'important visiblement est désormais de savoir qui l'a aimé en premier.

Commentaires

  • FulRoro |
    D'accord sur le problème d'attribution de touche, mais tu insinue que c'est tellement gênant que ça aurait du affecter les notes. Tant que ça ? (ou alors tu parle de problème de jouabilité, mais y'en à pas. Si ?)
  • BH |
    Je dis que n'importe quel jeu réalisé par quelqu'un d'autre que Rockstar qui déboulerait avec une maniabilité identique se ferait basher copieusement pour avoir introduit une jouabilité qui ne respecte pas les standards de jeu et qui se révèle à l'usage moins pratique que la plupart des autres jeux.
    Je pense sincèrement que Rockstar a une sorte de passe-droit implicite et qu'on (joueurs & presse) leur pardonne énormément d'erreurs que l'on sanctionnerait ailleurs.
  • Vil | Dernière modification :
    Pas d'accord.

    Ok, j'aime bien Rockstar. Ok j'ai adoré GTA IV, au point de toujours y jouer lors de soirées entre potes. Mais je ne pense pas que tu sois totalement objectif non plus.

    (Pourquoi diable avoir investi dans le jeu à sa sortie si son prédécesseur à tant déplu ? Serait-ce du masochisme ?)

    Être un titre Rockstar ne pardonne pas tout ! La preuve en est avec L.A. Noire qui s'est prit une claque monumentale.

    J'ai peu testé GTA V (20 minutes en coup de vent) et le Gameplay m'a très peu surprit. Il faut dire que j'ai fait GTA IV, L.A. Noire, RDR et Max Payne 3. Et au final, c'est un mélange et une révision de ces Gameplays. Je ne sais pas par rapport à quoi vous comparez, mais on est loin du hasard que vous semblez prêcher. C'est grosso-modo le même mapping que dans tous les Rockstar actuels, exception faite de quelques petites révisions (comme la roue de sélection tiré de RDR par exemple) venus de jeux plus spécialisés qui rend le tout plus jouable.

    Personnellement, j'aime le gamplay 'Rockstar', le seul gros point noir que je lui trouve, c'est les fusillades en véhicule. (Chez la concurrence directe, c'est pas tellement mieux.)

    Et puis, je pense que le jeu est pardonné sur ces défauts du fait de la quantité de divertissement qu'il propose, et non, juste à cause du nom de l'enseigne.
    (Toujours un avis perso, je ne me suis jamais ennuyé sur un GTA, à l'inverse de la concurrence directe)
  • BH |
    Pourquoi investir dans GTA IV à l'époque tu veux dire ? Parce que c'était le premier sur la nouvelle génération de consoles et qu'il a été annoncé par la presse comme le meilleur jeu au monde. Ça m'avait rendu curieux à l'époque.

    Pas faux pour LA Noire, mais comme tu le vois dans la plupart des tests, les journalistes ont vite fait de remettre la faute sur le compte de Team Bondi, qui n'est pas vraiment un studio Rockstar.

    Évidemment que le Gameplay de GTA V ne surprend pas par rapport au reste du portfolio Rockstar. Ils ne sont pas schizophrènes au point de changer leur layout dégueulasse à chaque titre.

    Je compare à tous les FPS, TPS et jeux d'actions sortis ces 10 dernières années qui ont un certain schéma d'utilisation des boutons qui est devenu standard.

    Mettre le saut sur Y, la cover sur LB, le bullet time sur le clic droit, ça n'a absolument aucun sens quand tu regardes l'ensemble des jeux d'action existants.
    GTA n'a aucune spécificité de gameplay qui impose de réinventer la roue.

    Dire que les fusillades en véhicules sont un point noir dans un jeu qui est basé sur le vol de voiture et les fusillades, je trouve que ça dénote d'un réel problème de jeu.
    On n'imagine pas une simue de foot avoir 98% alors que les moments avec le gardien de but sont merdiques ou un Halo faire exploser les charts avec un gameplay pas terrible quand on utilise des grenades.
    On s'en tape de la variété du jeu, de la taille de la map, du nombre de stations de radio, de la quantité de mini jeux de golf, si le cœur de ce qui fait le jeu est fini à la pisse.

    Le simple fait qu'on laisse passer des trucs comme ça tend à justifier mon idée que les jeux Rockstar (et a fortiori les GTA) ne sont pas évalués objectivement.

    Quant à Saint's Row, il s'agit d'un jeu qui n'existe que pour proposer une alternative à GTA. On peut noter son humour, son côté portenawak, mais il n'est diversifié que parce qu'il ne veut pas attaquer GTA en frontal.
    Tout le reste a été copié directement. Problèmes de conceptions inclus.
  • Gomo |
    La "claque monumentale" au metascore de 89/100 quoi.
    Ça doit faire dix ans que Sonic rêve d'avoir une "claque monumentale" pareille.