> Le Blog BD qui n'a pas besoin de Uplay

Les grands débats de l'E3

Les grands débats de l'E3
Pierre
5 commentaires
Et voilà voilà voilà.
Ça fait un an que nous avons commencé Next-Gêne, c’était un peu avant l’E3 2013 et nous avions déjà plein de méchantes choses à dire.
Quelques 13 mois plus tard, le site a grandi, il est entré en adolescence, a donc gagné quelques boutons et a fait de nombreuses crises à bouder dans son coin.
Avec un peu de chance tout ça c’est du passé et avec un nouvel hébergeur, tout devrait rouler de manière un peu plus smooth qu’à l’accoutumée comme disent les jeunes.
Côté contenu aussi le site a évolué et je suggère à quiconque n’ayant pas vu les changements de styles de Gomo de se replonger dans les premières planches, ça vaut le coup d’œil, ne serait-ce que pour voir que les personnages ont perdu en cous ce qu’ils ont gagné en pilosité.
Mes textes quant à eux restent bourrés de fautes, mais encore, vous n’avez en général pas vu les premiers jets.

Pour autant une année passe, une autre s’en vient, et les E3 se succèdent dans une pauvreté de contenu un peu désarmante. Un partenaire de la presse papier m’a dit cette semaine “On a vu des choses magnifiques à l’E3, on s’est dit avec tout ça, on a largement de quoi créer un hors série !”.
J’ai acquiescé poliment en me disant intérieurement que la presse papier est peut-être encore plus décalée que je ne le pensais et que le monde dans lequel elle tente de renaître n’est qu’une espèce de fantôme de la gloire d’il y a vingt ans (voire trente, vu le partenaire).

Ou peut-être bien aussi que c’est mon petit cœur de joueur qui ne bat plus aussi fort qu’avant, ou à cause de mon profil de gosse pourri par les soldes steams et qui a le choix entre 159 jeux mais dont l’attention ne dépasse les 10 heures qu’en une seule occasion (et ironiquement il s’agit d’une gloire d’il y a 20 ans héhé.). Je ne serais donc plus à même d’apprécier la soupe convenue sinon rance servie par des papis un peu gâteux qui ne pensent qu’à remplir leurs vieux pots en n’ajoutant qu’un abscons “1080@60fps” en ingrédient secret de leurs recettes qui sentent la naphtaline.

Sony, Microsoft et Nintendo se veulent entrés dans l’ère de la maturité, fini le tirage de bourre juvénile, on se serre la paluche en se tapotant dans le dos.
Pourquoi pas, mais ce côté cul serré semble se reporter sur les lineups également.
Bundle de vieux Halos, suite de Forza et annonce d’un Halo 5 d’un côté, Portage de Last of Us, suite du développement de DriveClub et annonce d’un Uncharted 4 de l’autre. On n’est clairement pas là pour la palme de l’originalité.

On tente bien de nous vendre du fun avec un Sunset Overdrive qui réussi à combiner les déplacements d’un Sonic Adventure 2, les combats sur rails d’un Bioshock Infinite, des zombies et un gameplay inspiré de tower defense, soit un sacré palmarès pour un jeu entre les mains des créateurs de Fuse et Resistance.

On essaye aussi de jouer la carte de l’indé sexy avec un No Man’s Sky procédural hip qui fait plus de buzz et de promesses que de réelles preuves compte tenu de la taille du studio.

Même Nintendo tente de se rajeunir avec Splatoon, son FPS non violent qui risque encore une fois d’essuyer des moqueries dans la cour de récré face à khalloffe.

Pourtant, tout cela ne semble pas empêcher la presse spécialisée de prendre son pied sur un portage de GTA V, un nouveau FIFA, un énième Smash Bros ou le renouveau de Battelfield.
Au pire, on peut toujours lancer des petites polémiques sur le manque de femmes jouables dans la seule série a avoir proposé un personnage principal féminin noir. Mais bon la diversité c’est comme l’écologie, on s’en préoccupe quand ça nous arrange.

Enfin, j’imagine que pendant ce temps là, au moins on ne parle pas de Minecraft et c’est toujours ça de gagné.

Commentaires

  • Fleau |
    Hé bé !
    Ça fait plaisir de vous voir repartir !
    En espérant que vous retrouverez une certaines régularité ;)
    Bon courage et merci !
  • Polka |
    J'en conclus donc (en suivant l'évolution des âges) qu'à 46 ans tu porteras une moumoute rose à la JEM.

    (ou un aileron de requin en guise d'agrément capillaire)
  • Fully |
    Mais qu'attendez-vous pour percer dans le milieu ? Vous seriez les Leslie Knope du jeu vidéo !
  • BH |
    De quel milieu on parle là ?
    La Terre du Milieu ?
  • Fleau |
    Dans les philosophies orientales, la voie du milieu, Madhyamika chez les bouddhistes, est une sorte de voie de la sagesse, de philosophie et d'action qui tient compte de tous les facteurs environnementaux.