> Le webcomics qui freeze moins que vos jeux

Rock Star Tours

Rock Star Tours
Gomo
4 commentaires
Cette semaine BH est en voyage d'affaire au Teczas. Officiellement. Je le soupçonne de faire un stage intensif pour devenir un véritable COBOY et valider ses heures de chasse de pumas/bandits/voleurs/indiens dans Red Dead Redemption.

En attendant qu'il revienne râler copieusement sur Rockstar, je signale que le site TGO-GMBH.net est de nouveau en ligne et qu'on développe toujours une nouvelle, du moins une vraie, version du site Next-Gêne.net. Si des choses gênent votre navigation sur ce site, n'hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires !
Pierre
4 commentaires
En arrivant à Dallas, je m’attendais à voir des Stetsons sur toutes les têtes et des six coups dans tous les holsters, des déserts arides arpenté par des coboy gentlemen avides de peaux de tatous. J'apprendrai plus tard que tout ce mythe du Cowboy est bien plus une image crée par Hollywood et les films tournés en Californie qu’une quelconque représentation de la réalité.

Ça m’a fait penser à Red Dead Redemption, ce qui m’a fait penser à Rockstar; la seule boite de jeu vidéo qui aimerait être une société de production de films : un seul titre par an, une identité visuelle basée sur des artworks 2D, des thèmes de jeux éminemment cinématographiques, des séquences vidéos à n’en plus finir, des angles de caméra injouables uniquement présents pour le style, des campagnes de communications entièrement basées sur des trailers/screenshots références à des films cultes… Il n’est pas un élément de la machine Rockstar qui ne soit pas entièrement dérivée d’une volonté de faire comme à la télé, avec ce que ça comporte, de faux, de biaisé, de pas tout à fait jouable etc.

Si je ne me suis jamais caché de ne pas être un grand fan des jeux du groupe, j’ai un profond respect pour la qualité et la cohésion de leur image de marque. Non seulement les jeux Rockstar entrent tous dans une logique de portfolio unique sans avoir besoin d’être des clones les uns des autres, mais il y a une âme insufflée au cœur même de tous les visuels qui fait qu’un jeu Rockstar est immédiatement identifiable comme tel. Et de fait identifiable comme un produit de qualité d’après le fameux syndrome du c’est Rockstar, alors c’est quand même un bon jeu !

Rockstar le sait, Rockstar en est conscient, Rockstar en joue à chaque sortie de jeu.
Ho vous attendez avec impatience le trailer de notre nouveau jeu immoral ? Laissez-nous vous montrer un teaser aseptisé qui se concentre sur les décors ! Ho vous attendez l’annonce d’un portage PC de Red Dead ? Voilà un mode multijoueur en ligne pour console !
Ho vous vouliez des infos sur une collection next-gen ? On ressort San Andreas, un jeu vieux de dix ans sous forme de portage de la version Android.

Après tout pourquoi répondre aux attentes des fans quand on peut faire tout et n’importe quoi en étant quand même les rois du pétrole ? Pourquoi foutre quelques développeurs sur la mise en place d’un portage PC qui ferait de toute manière péter les charts sur Steams quand on peut juste resortir GTA 5 et squatter les tops des précommandes à peine un an après avoir refourgué 35 millions d’exemplaires ?

Le casse du siècle ce n’est pas dans GTA qu’il se fait, c’est au siège social de Take Two et ce n’est certainement pas parce qu’ont été ajouté un mode FPS, une ribambelle d’animaux, de nouveaux véhicules ou de nouvelles musiques dans la soundtrack. C’est parce que comme tout bon casse de cinéma il est basé sur une illusion, en l'occurrence l’illusion que le jeu sera encore une fois le meilleur du monde parce que c’est un GTA et parce que Rockstar est écrit dessus.

Et pour être tout à fait honnête en face de Call of Duty 11, Assassin’s Creed 7, Halo 1, 2, 3 et 4 remastered, Last of Us Remastered et autres sagas annuelles, le portage next-gen d’un jeu de 2013 n’a presque pas de goût amer. Presque pas.

Commentaires

  • Fleau |
    TGO-GMBH.net est de retour en ligne mais est-il de retour en activité ?
  • Fulroro |
    Han ! Mais c'est quoi vos boulots en fait ?
  • BH |
    Nos boulots ? Moi c'est pertes, lui c'est fracas.
    On est râleurs à temps plein et auteurs de webcomics hobbyistes.
    Crois-moi, ça occupe.
  • FulRoro |
    Mais non je t'avais déjà dit, l'un est Dieu, l'autre est miracle.
    En fait vous seriez nés plus tôt sans internet et tout, vous seriez les râleurs du bistrot du coin, et vous feriez des fanzines ahah.